Catégorie : Norek

« Dans les brumes de Capelans » – Olivier Norek

« Là, dans cet ancien sanatorium devenu refuge, posé au milieu de quatre-vingts hectares de verdure, des flics comme des maisons en ruine, hommes et femmes en lambeaux, étaient accueillis, le temps d’y sevrer une addiction, d’y apaiser une dépression, d’y oublier l’accumulation d’événements traumatiques qui font une carrière, même courte. Du sang partout sur leurs souvenirs, de la peur non évacuée, persistante dans l’organisme, des gamins abattus pour une mauvaise parole, des mots inconnus encastrés dans des voitures, les familles qui vont avec, leurs regards, leurs reproches qui cherchent un responsable, des pièges tendus à la nuit tombée, des collègues morts pour la France ou pour pas grand-chose, une minute de silence pour leur dire au revoir et passer au drame suivant, sur une toile de fond d’insultes au quotidien, d’absence de considération, d’insécurité, de vies de familles brisées, d’ultra-violence devenue ultra-banale, ceux et celles qui avaient souvent plongé le regard au fond du canon de leur arme de service tentaient ici de retrouver un souffle, un peu de confiance, un peu d’espoir, une renaissance, avant de repartir au feu. »

« Impact » – Olivier Norek

« Sous couvert de roman policier, Olivier Norek signe un saisissant manifeste écolo. » (Rolling Stone)

« Entre deux mondes » – Olivier Norek

« Pour la trois cent seizième fois, le flash éclaira le hangar. […] À la fin de cette première journée, les cadavres n’étaient déjà plus pour lui que des œuvres abstraites, travail d’un peintre à la palette monochrome rouge d’une perversité remarquable. Probablement la seule manière de ne pas perdre les pédales. »