Faisons bref, je n’ai rien compris.

Étant posé que je n’apprécie guère les flashbacks, ce bouquin a été une abomination à lire : il est composé de 14 parties, chacune composée d’un chapitre en 1965, un chapitre en 1995 et un chapitre en 2005. Avec, bien sûr, pas les mêmes personnages dans chaque période.

Et avec, bien sûr, pas la même histoire dans chaque période ! En 1965 le grand-père flic s’est fait tuer. En 1995, son fils flic a une vie compliquée de flic, mais le lien avec la période précédente est assez flou. En 2005, la petite-fille de tout ce petit monde cherche à comprendre la vie de tout ce petit monde.

Au final, même si j’ai bien compris le scénario central qu’a tenté l’auteur, ce bouquin s’est avéré illisible et j’ai survolé rapidement les dernières pages pour pouvoir le refermer plus vite…