Delphine Coulin et Muriel Coulin interprètent la décision surprenante du groupe d’adolescentes par un manque d’espoir en l’avenir, ainsi que par un désir de devenir adulte immédiatement : « Nos filles ont pris conscience que la vie des adultes, dans leur petite ville, n’est pas très enviable, mais elles ne voient pas ce qui pourrait leur donner une existence trépidante. (…) Elles ont des rêves communs, et hors du commun : elles construisent une utopie. Ces filles idéalistes, que rien n’arrête, décident de se lancer dans une grande aventure, envers et contre tout. »

www.allocine.fr

Un film plein de sensibilité et de pudeur, de raison et de rêves, de questions et d’espoirs.

Il est servi par une musique excellente. En particulier « Life is going down », d’Izia, qui accompagne le générique de fin.